Accueil > Nos actualités > L'histoire de Mary : Cana, son chat de 10 ans, est atteint d'un cancer

L'histoire de Mary :
son chat de 10 ans Cana est atteint d'un cancer


« Je ne pouvais pas imaginer un seul instant que Cana allait me quitter ! »

Parce que la santé d’un animal est très précieuse, mais qu’elle peut être également très coûteuse, aujourd’hui notre association a décidé de vous présenter l’histoire de Cana, un magnifique chat noir de 10 ans et demi que la vie a décidé de ne pas épargner. Sa maîtresse, Mary, jusqu’à présent étudiante en BTS, nous a confié son désarroi face à l’état de santé critique de Cana, ainsi que de ses difficultés à subvenir aux nombreux soins médicaux que son état requiert.

Gamelles Sans frontière : Bonjour Mary, tout d’abord, merci de nous accorder un peu de votre temps afin de nous raconter en détail l’histoire de votre Cana.

Mary : Bonjour, merci beaucoup de l'intérêt que vous portez à l'histoire de mon chat et son combat.

GSF : Pouvez-vous nous raconter l’histoire de votre rencontre avec Cana ?

Cana est un chat que nous avons récupéré dans une forêt, dans un sac poubelle avec son frère. Atteint de la galle, nous l'avons traité puis il s'est parfaitement intégré à la maison où un chat de 18 ans était déjà présent. C’est un chat particulièrement câlin, sûrement dû au fait que je l'ai toujours considéré comme un membre de la famille. Lorsque j'étais petite, j'avais une sorte de landau pour poupées je le mettais dedans il n'avait même pas un an, et je le promenais. Pour vous dire à quel point à cet âge déjà il était très câlin et docile. Puis les années sont passées, nous avons grandis ensemble.

GSF : Vous avez ainsi déjà sauvé Cana d’un destin tragique, avant de lui offrir une belle et douce vie. Apprendre la maladie de son animal est une épreuve très difficile, comment avez-vous réalisez que quelque chose n’allait pas ?

En mars de cette année, à ses 10 ans et demi, j'ai détecté une boule sur son flanc droit. Un rendez-vous vétérinaire a été pris. A l'issue de celui-ci, il m'a expliqué qu'il fallait l'opérer, c'était impératif. Il m'a tout de suite expliqué que ça pouvait être cancéreux, je me suis effondrée car qui dit "cancer" dit "souffrance et décès". Je ne pouvais pas imaginer un seul instant que Cana allait me quitter!
Puis le devis de l'opération est tombé : 441,54€. Étant étudiante en BTS, mais ayant mis de l'argent côté suite à un job d'été en juillet et août 2015, j'ai pu payer cette opération qui a eu lieu pendant des épreuves de BTS. Moralement c'était dur !
Cana en est ressorti le soir même du 21/03/16. Il était très fatigué mais il s'est battu et a repris ses habitudes. Pour pouvoir surveiller sa bonne récupération, et surtout qu'il ne touche pas au cathéter laissé en place et à son pansement (les fils n'étant retirés qu'une dizaine de jours plus tard), j'ai dormi dans le salon avec lui. Puis les fils ont été retirés, et les résultats de l'analyse histologique sont tombés : cas rare entre fibrosarcome et lymphome. Les marges de l'opération n'étant pas saines à 100%, de la radiothérapie locale était essentielle pour éviter toute récidive (curiethérapie).

Un rendez-vous avec un cancérologue de Micen Vet a été pris : 80€ la consultation. Le cancérologue a été aussi clair que le vétérinaire : la radiothérapie est vitale pour Cana.
Le devis est sorti : 832€. Un vrai coup dur pour moi car mes économies sont parties dans son opération. Mais je voulais absolument tout faire pour sauver Cana, j'ai donc mis en place une cagnotte Leetchi et j’ai fait appel à différentes associations qui, pour la plupart, ne m'ont pas répondu et le peu qui l'ont fait ne pouvaient m'aider... Jusqu'au jour où j'ai reçu un appel (car dans mes e-mail de demande d'aide j'ai laissé mes coordonnées afin d'être joignable). C'était Madame Joucla de l'association « Gamelles sans Frontières » qui me proposait de l'aide à travers un appel aux dons sur sa page Facebook. J'ai envoyé des photos de Cana, puis l'appel aux dons a été mis en place. J'ai reçu des dons qui m'ont permis de payer une partie de la radiothérapie.

Cana a donc reçu sa radiothérapie la semaine du 9 mai, encore une fois j'étais en période d'examens pour mon BTS !! Décidément. Il a été hospitalisé 5 jours chez Micen Vet puis il est rentré. Il a repris ses habitudes rapidement malgré une très grande fatigue due aux anesthésies. Une surveillance quotidienne notamment de la palpation était nécessaire pour surveiller qu'aucune masse ne se développait. Est arrivé le jour où malheureusement une nouvelle masse est apparue cette fois-ci dans le bas ventre. Rdv chez le vétérinaire une nouvelle fois, palpation puis verdict : il faut l'opérer. Honnêtement à ce moment-là je n’en pouvais plus moralement, et Cana en avait marre de ces allers-retours entre les consultations les examens etc..... (car il a subi une radiographie du thorax avant la curiethérapie afin d'être sûrs - le vétérinaire et moi - qu'il n'y avait pas de métastases). Le vétérinaire m'explique que ça peut être une réaction inflammatoire donc il a été mis sous anti inflammatoires pendant une semaine, si la masse diminuait de volume, inutile d'opérer. Le problème est que la boule n'a pas diminué de volume, donc l'opération devait avoir lieu. Devis de 357,90€ : Cana a été opéré le 8/06/16, la masse a été envoyée en analyse. Comme pour la première opération, j'ai à nouveau dormi dans le salon afin d'être au plus près de Cana pendant sa convalescence. Pas facile car il a réussi à atteindre son pansement et donc à l'arracher. Les fils ont été touchés mais rien de grave. Heureusement cette fois-ci le cathéter n'est pas resté en place après l'opération.

Aujourd'hui, Cana a rdv à 16h30 pour le retrait de ses fils. Et les résultats de l'analyse de la masse.
Verdict suite à son rdv : le cancer a de nouveau récidivé. Cana sera sous corticoïdes jusqu'à la fin. Tellement dur je vous assure !

GSF : Nous sommes désolés d’apprendre cette triste nouvelle, la vie est parfois tellement injuste. Vous pouvez bien évidemment compter sur nous dans ce moment difficile.

Aujourd’hui, Cana est un chat en soins palliatifs. Le vétérinaire aurai bien proposé de tenter une chimiothérapie, mais Cana a déjà beaucoup souffert et sa maîtresse ne souhaite pas lui infliger un traitement encore très douloureux, sans la garantie d’une réelle guérison.
Nous apportons tout notre soutien à Mary dans cette terrible épreuve, en souhaitant à Cana beaucoup de courage et une fin de vie heureuse auprès des siens.
Si vous avez été touché par l’histoire de Cana et que vous souhaitez faire un don pour aider sa maîtresse à subvenir à ces soins, vous pouvez cliquer sur le lien ci-dessous…
Actuellement, il manque encore 357 € pour aider Mary à payer la note.




Faire un don pour la cagnotte de Cana


© Gamelles sans Frontière 2011 - 2016. Tous droits réservés - Site créé bénévolement par Neko Webdesign