Gamelles sans frontière Liban

Gamelles Sans Frontière au Liban

Les Gamelles ouvrent leurs frontières vers le Liban, afin d’aider les animaux qui sont en première ligne de la catastrophe économique et sanitaire.

Un petit résumé de la situation pour expliquer notre choix et notre engagement : Le Liban, petit pays magnifique, décrit comme celui du miel et du lait dans la bible, connait une crise tragique.

Crise financière (La Livre Libanaise a subit une déflation terrible ainsi qu’une crise bancaire sans précédent)

Sanitaire avec la Covid 19 qui n’est pas enrayée en raison de la crise financière : les gens ne peuvent rester chez eux sous peine de mourir de faim.

Sociale et politique : Corruption galopante, plus de gouvernement, le port a explosé en septembre 2020 détruisant la moitié de la capitale et laissant des milliers de familles sans abri. Aujourd’hui, la classe moyenne a glissé dans la pauvreté et ne mange plus à sa faim. Les foyers modestes ont quant à eux sombré dans la misère : plus d’accès aux médicaments, ni à la nourriture, beaucoup de familles entières se retrouvent à vivre dans la rue alors qu’il y a un an, ils avaient un emploi stable, une maison, un chien…

Cette situation se répercute évidemment sur les animaux, qui sont tout en bas de la chaine. Avant la crise, la situation des chiens et chats au Liban ressemblait fort à celle des animaux au Maghreb, c’est désormais bien pire. Les familles ne mangeant plus à leur faim, abandonnent en masse les animaux partout dans le pays, ou les gardent dans des conditions innommables. Ces animaux sont victimes de la faim, des maladies, des accidents mais aussi de la malveillance : blessures par balles, empoisonnements, tortures en tout genre…Ils sont le souffre-douleur par excellence.

Les associations, peu nombreuses dans le pays, font ce qu’elles peuvent. Beaucoup de bénévoles se débrouillent comme ils peuvent pour sauver un maximum de chiens de la rue mais ils sont eux aussi victimes de la situation financière et ne peuvent pas faire de miracles. Lina Farah est une femme qui se bat depuis des années pour sauver des chiens dans tout le Liban. Elle se débrouille sur ses propres deniers et sur quelques petites donations pour sortir des chiens de petites tailles de l’enfer de la rue. Elle y consacre tout son temps et tout son argent. Littéralement.

Aujourd’hui, Lina a besoin d’aide pour faire adopter quelques chiens en France. Adopter un chien du Liban, c’est lui donner la vie qu’il n’a jamais connue. Lui faire oublier tout les horreurs qu’il a pu traverser. Certains auront besoin de plus de patience que d’autres mais ils vous le rendront au centuple. Nous ferons donc des fiches individuelles pour chaque chien, qui sera préparé (identification, sérologie, vaccins dont la rage, passeport) pour rejoindre la France dans les 3 mois.

Nous chercherons également des parrains/marraines, à raison de 15€ par mois par animal pour une pension, afin de mettre au plus vite en sécurité les chiens errants et en danger.

Merci à tous ceux qui nous suivent et qui nous aideront à mettre en place notre action auprès de ces laisser pour compte.